réseaux sociaux et identité-numérique image

La participation à un réseau professionnel peut être un atout considérable pour changer de vie, développer votre mobilité et vous créer une identité numérique : parce que vous allez étendre le nombre de vos relations, et surtout, vous allez diversifier plus facilement l’origine de celles-ci.

Bien que je pense cela, je vous avoue que mon intérêt pour les réseaux du net est assez récent : à quoi bon un réseau social puisque les contacts professionnels ou les amis, on les a « dans la vraie vie »…

Aujourd’hui, j’utilise un réseau professionnel, LinkedIn, je commence à envisager Facebook de façon professionnelle et j’alimente d’autres réseaux, comme Youtube… Je n’ai pas vraiment changé d’avis. Mais j’apprends petit à petit comment on peut « domestiquer » ces réseaux pour en tirer le meilleur, et en éviter le pire…

En fait, comme beaucoup d’entre vous peut-être, j’étais jusque là plutôt réservé quand à la diffusion de données personnelles sur le réseau.

La démarche de Personal Branding m’a permis de clarifier l’impact public de mon « identité numérique ».

 

Une identité numérique publique, mais jusqu’à quel point ?

C’est souvent le caractère « public » qui, d’abord, préoccupe un peu. Comment s’exprime ce caractère public dans « la vraie vie » ?

  • Quand on se marie, on publie les « bans » qui consistent à exposer le mariage à tous, notamment pour que quiconque puisse s’y opposer. C’est le : « s’il existe quelqu’un qui s’oppose à ce mariage, qu’il se fasse connaitre maintenant ou se taise à jamais… »
  • Dans le domaine professionnel, la remise d’un prix ou d’une récompense à quelqu’un peut également donner lieu à un évènement public et officiel.
  • Lors de la création de toute entreprise, y compris une auto-entreprise, il y a une publication officielle, ne serait-ce qu’à l’INSEE, dans le répertoire Sirène des entreprises.

Dans tous ces cas, la publication d’un évènement a au moins une vertu : elle vous pousse à faire des choses dont vous pourrez être fier. Qu’est-ce qui change avec le net ?

 

Un réseau en ligne, mais pas pour tout !

Sur le net on a d’abord écrit sur la vie de tous les jours, plus que sur les événements clés. C’est le blog des débuts, qui était d’abord un journal intime. Puis vint Facebook…

Facebook fait parfois peur parce que certains peuvent écrire sur leur mur tout et n’importe quoi, y compris sur les autres, mettant ainsi en place publique ce que d’autres préfèrent voir rester privé. Ou afficher des photos de fins de soirées peu glorieuses, etc.

Plus précisément, une enquête faite pour le compte de la Cnil en janvier 2010 indique que :

  • 21% des Français estiment que leur vie privée est suffisamment protégée sur les réseaux sociaux contre 43% qui estiment le contraire. Près d’un tiers des personnes interrogées (31%) ne se sentent pas concernées par la question ou ne sont pas inscrites sur un réseau social.
  • La moitié des personnes se sentant bien informés à propos des droits en matière de protection des informations personnelles et qui ont répondu à cette question estiment que leur vie privée est protégée sur les réseaux sociaux (51%).

Conclusion, les personnes informées s’estiment davantage protégées (51%) que les non-informées (21%). C’est normal, le manque d’information génère toujours de l’inquiétude.

 

Comment évolueront les réseaux ?

Pour moi, le réseau finit toujours par évoluer dans le sens de ses utilisateurs, pas uniquement celui de ses concepteurs. Si les utilisateurs veulent gérer en toute transparence le caractère public ou privé de leurs informations, y compris celles publiées par d’autres à leur sujet, les règles évolueront dans ce sens. Ou le réseau perdra ses utilisateurs…

Dernièrement Facebook a mise à jour l’affichage des règles de confidentialité pour que celles-ci soient plus clairs pour les utilisateurs, qu’elles leur permettent de vérifier si ce qu’ils publient est bien ce qu’ils avaient l’intention de publier, et que le caractère public ou non soit plus évident. C’est une réponse à tous ceux qui se sont plaints du manque de transparence : devoir de rentrée : apprenez à maitriser les nouvelles fonctionnalités de Facebook

 

A qui sont mes données ?

L’exploitation (voire le piratage) de nos données personnelles à des fins commerciales non autorisées est le deuxième point sensible des réseaux sociaux.

Facebook, comme Microsoft en son temps ou Google, essaye d’exploiter les données stockées au travers des applications qui peuvent accéder à certaines de vos données. La transparence n’est pas vraiment le point fort de la démarche.

En revanche, concernant le piratage des données, on peut compter sur les concepteurs de réseau pour faire la chasse aux spammeurs. Comme Facebook l’a fait avec Sanford « Spamford » Wallace, ou Google plus récemment avec son extension Webspam Report qui sert à dénoncer les sites qui font du spam : Google Chrome chasse le spam

Même les gouvernements agissent avec par exemple le numéro 33700 pour dénoncer le spam sur mobiles.

 

La sécurité informatique en question

La sécurisation des données et des « réputations numériques » est indispensable à l’utilisation de ces réseaux comme la sécurisation des moyens de paiement a été est demeure indispensable aux échanges économiques.

Ce qui ne vous empêche pas d’essayer d’adopter de bonnes règles conduite pour protéger votre identité. Lisez à ce sujet l’article de presse-citron : 10 règles simples pour controler son image sur internet.

Il est aussi important d’apprendre à gérer ce que l’on dit de vous sur internet : votre « réputation en ligne ». Le Personal Branding, là encore, donne des techniques pour gérer ses références, mettre en place des alertes et défendre sa réputation si celle-ci est menacée.

PS : pour ceux qui ce soucient des traces qu’ils laissent au travers de leurs comptes en ligne, un site utile est AccountKiller qui vous aidera à supprimer votre compte sur les principaux sites web comme Facebook ou MSN Messenger…

Vous voulez quelques conseils clés pour votre networking ? Les 40 fiches outils pour le business de coach ou consultant incluent 5 fiches essentielles sur le networking dont le networking pour les introvertis

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>